Launedalgerie

Abderrahmane Raouya : l'inflation prévue fixée à 5,5% courant 2018

Envoyer PDF
Résultat de recherche d'images pour S’exprimant à la chaine 3 de la Radio Algérienne, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, affirme que la situation financière du pays est appréhendée positivement pour 2018, ajoutant que le déficit de la balance commerciale a été réduit de manière significative en 2017.

M. Raouya indique, par ailleurs, que le taux d’inflation pour la nouvelle année de 2018 a, selon les prévisions, été fixé à 5,5% et que le taux du niveau de croissance devrait se situer à 4%.

Il rappelle, en outre, que la nouvelle loi de Finances a inclu une « assez forte augmentation » du budget d’équipement par rapport à celui du fonctionnement, en « légère baisse ». Une mesure, selon lui, qui devrait permettre d’augmenter les investissements dans les infrastructures de base et, dans les « deux à trois prochaines années », obtenir un taux de croissance « encore plus élevé et un déficit moindre ».
Quand on lui fait observer un ralentissement du niveau de croissance économique, en dépit de mesures d’incitation à l’investissement, M. Raouya explique que celui-ci est le résultat de la baisse « drastique » des recettes pétrolières, lesquelles, dit-il, ont contraint l’Etat à geler l’ensemble des budgets d’équipement.

Mais, reprend-t-il, après l’amendement de la loi sur la monnaie et le crédit, il a été décidé de faire assurer le financement du budget d’équipement par la Banque d’Algérie afin de permettre à l’économie nationale de rebondir.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Convertisseur Devises

Les Plus populaire


UneActusAlgérie-infosContactArticles BenalalfacebookTwitter