Launedalgerie

Les entreprises obligées de "rattraper le retard" avant la "résiliation de leurs contrats"

Envoyer PDF
Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar a fait état samedi d'un retard de réalisation de plus de 28.000 unités relevant de la formule Logement public locatif  (Social) (73 projets) à travers 18 wilayas, réparties sur 34 entreprises de réalisation.

Le ministre a appelé les maîtres d'oeuvre à travers les 48 wilayas à rattraper les retards enregistrés et à traiter les dysfonctionnements dans les plus brefs délais, soulignant que le ministère de tutelle allait recourir à la résiliation des contrats à l'encontre des entreprises défaillantes.

Ce nombre est réparti à travers les wilayas comme suit: Béchar (208 unités), Blida (1020), Tamenrasset (300), Tiaret (160), Saida (3400), Oran (7638), El Taref (708), Annaba (2200), Guelma (1476), Mostaganem (2760), Mascara (3000), Tindouf (206), Tissemsilt (300), El Oued (1960), Khenchela (130), Mila (1200), Ain Temouchent (942), Relizane (400).

Concernant les chantiers accusant des retards, 30 sont confiés à 7 entreprises étrangères totalisant 17788 logements, soit 63.5% du nombre global des unités en retard de réalisation, 22 projets sont pris en charge par 9 entreprises nationales publiques totalisant 7280 unités (26%) et 21 par 18 entreprises nationales privées totalisant 2940 logements (10.5%).
La wilaya d'Oran a enregistré le plus grand nombre de logements sociaux accusant un retard avec 16 projets totalisant 7638 unité, soit 27.3% du nombre d'unités en retard de réalisation, suivi par la wilaya de Saida avec 2 projets regroupant 3400 unités (21.1%) puis Mascara avec 5 projets de 3000 logements (10.7%).

En revanche, Khenchla est la wilaya qui a enregistré le moins de projets accusant des retards avec 130 unités, soit 0.5% seulement.
Dans ce contexte, le ministre a annoncé qu'un nouveau calendrier a été arrêté avec l'ensemble des maîtres d'oeuvre qui devront présenter des rapports trimestriels jusqu'à la livraison de tous les projets programmés.

M. Temmar a tenu l'administration pour responsable en partie du retard des projets en raison de la lenteur des procédures et résolution des problèmes fonciers.

De nouveaux plannings des travaux seront également arrêtés pour fixer l'achèvement des différentes tranches et les délais de leur livraison, a précisé le ministre qui a exigé des entreprises de réalisation des rapports détaillés sur leurs capacités à parachever les projets qui leur sont confiés .
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Convertisseur Devises

Les Plus populaire


UneActusAlgérie-infosContactArticles BenalalfacebookTwitter