Launedalgerie

un Centre Thermale a Hdab Ouargla Abandonné

Envoyer PDF
Il n’était nullement dans mon intention de m’adresser à vous publiquement si ce n’est votre déclaration  premier ,qui lors d’une intervention devant les walis de la république ,nous a regardé droit dans les yeux pour proclamer haut,fort avec grande certitude et détermination que:APC et la Wilaya devraient exploiter tout les bien publique pour l'heure abondonnées et opportunités  pour alimenter les caisses vides  des APC en ce moment difficile que l'Algérie traverse  afin d'atténuer la charge et la dépendance pour le trésor public, maleureusement le centre thermale de lahdeb  a la commune de Rouissat a Ouargla est un exemple tangible de la gabagie a Ouargla

Construit en 1959 par les Français pendant la période coloniale, Hammam Lahdab est dans un grand état de dégradation. Situé en plein cœur des palmeraies sur les hauteurs de la commune de Rouissat et grâce à la qualité de ses eaux, il attirait autrefois des centaines de visiteurs et de touristes qui venaient de l’intérieur et de l’étranger pour profiter des cures thermales qu’offre ce hammam, mais aussi pour admirer un des plus beaux couchers du soleil qu’on peut voir dans le Sahara.la dégradation du site et les dommages causés sont dus à la négligence de certains responsables et des particuliers.

L’eau de source, d’origine souterraine, est fortement minéralisée (riche en sels minéraux) avec un débit fluide thermique estimé à 360 l/s. D’une température atteignant les 60°, Autrefois, elle était la destination favorite des visiteurs qui venaient de France et du Golfe pour profiter de cette source thermale connue pour ses propriétés thérapeutiques. Elle propose,  des cures en rhumatologie et voies respiratoires. Si hammam Lahdab entre en exploitation, il pourrait générer des dizaines de postes pour les jeunes de la commune et pourrait contribuer également à l’alimentation de la caisse communale surtout en ce moment . Ce hammam et le paysage qui l’entoure représentent un potentiel touristique énorme pour la région. L’exploitation de ces capacités naturelles et ses paysages pourraient booster le mouvement touristique et économique dans le Sud et engendrer des revenus en dehors du secteur du carburant. A rappeler que la wilaya de Ouargla dispose de deux autres sources thermales, en plus de Lahdab. Hassi Ben Abdallah et Touggourt, situés dans les localités d’Aïn Sahra et Nezla. Les deux sources ne sont pas encore exploitées.


Toujours dans cette attente d'une possible rupture avec cette inertie et la gabagie de l'administration local a Ouargla  sur ce dossier , en toute confiance a votre personne je vous prier Monsieur de bien croire a nos sinceres salutations


de Ouargla -Abderrahmane Lahouel
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Convertisseur Devises

Les Plus populaire


UneActusAlgérie-infosContactArticles BenalalfacebookTwitter