Launedalgerie

Les Cinq partis du pouvoir secoués par la grève du Cnapest

Envoyer PDF
«Les mouvements qui secouent certains secteurs ont pris une orientation injustifiée, bien que l'exercice du droit syndical soit  garanti par la Constitution», ont estimé les groupes parlementaires des partis du Front de Libération nationale (FLN), du Rassemblement national démocratique (RND),  de Tajamoue Amel El-Djazair (TAJ) et du Mouvement populaire algérien (MPA) ainsi que celui des Indépendants, appelant les grévistes à faire preuve de sagesse, à mettre un terme à la grève ouverte, à rejoindre leurs postes, pour l'intérêt des élèves et des malades et à faire prévaloir le dialogue  pour la satisfaction de leurs revendications légitimes».

Après avoir exprimé leur «soutien aux positions du gouvernement», ces groupes ont exhorté le gouvernement «à agir avec rigueur et à ne pas céder  aux provocations qui vont à l'encontre du principe de l'égalité entre toutes les catégories sociales et entravent la bonne prise en charge des  revendications légitimes».

Ils ont mis l'accent sur le «rôle des représentants du peuple dans la  prise en charge des préoccupations des citoyens», réitérant «leur engagement total à concrétiser le programme du président de la République».
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Convertisseur Devises

Les Plus populaire


UneActusAlgérie-infosContactArticles BenalalfacebookTwitter