Launedalgerie

Pétrole: le prix du panier de l'Opep à 66,05 dollars

Envoyer PDF
Le prix du panier de référence du brut de l`Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s`est établi mercredi à 66,05 dollars le baril,  contre 66,80 la veille, a indiqué cette Organisation sur son site web.

Introduit en 2005, le panier de référence de l'Opep comprend quatorze (14) types de pétrole, dont le Sahara Blend (Algérie), l'Iran Heavy (Iran), Es-Sider (Libye), Basra Light (Irak), Bonny Light (Nigeria), Arab Light (Arabie Saoudite), Girassol (Angola) et le Mery (Venezuela).

Jeudi, les prix de l'or noir à Londres et à New Yourk ont fini en hausse, profitant d'un recul du nombre de puits de pétrole actifs aux Etats-Unis, selon la société Baker Hughes.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, a fini à 70,27 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 74 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance a avancé de 56 cents à 64,94 dollars.

Selon la société américaine Baker Hughes, le nombre hebdomadaire de puits de pétrole actifs aux Etats-Unis, qui donne une indication de la production américaine de brut à venir, a reculé de 7 unités à 797 puits.

Mercredi, l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) a indiqué que la production américaine a culminé à 10,43 millions de barils par jour lors de la semaine achevée le  23 mars.

Pour la semaine achevée le 23 mars, les analystes tablent ainsi sur une hausse du brut de 450.000 barils, d'une baisse de 2,38 millions de barils de ceux d'essence, et de 2,15 millions de barils de ceux d'autres produits distillés (fioul de chauffage et diesel), selon la médiane d'un consensus Bloomberg.

D'autre part, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP)  et ses partenaires ont respecté leur accord de limitation de la production à un niveau record.

Selon le Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord de réduction de la production pétrolière des pays Opep et non Opep ( JMMC), les pays participant à l'accord ont atteint un nouveau record de respect des objectifs de limitation de la production, qui a atteint un niveau de 138%, selon le Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord de réduction de la production pétrolière des pays Opep et non Opep ( JMMC).

Pour rappel, les pays producteurs de l'Opep, associés à dix autres producteurs non membres de l'Opep dont la Russie, s'étaient pour leur part mis d'accord fin 2016 pour limiter leur production afin de contenir la chute des cours.  

Alors que l'accord de l'Opep et de ses partenaires est actuellement prévu jusqu'a fin 2018 , le  ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, dont le pays s'est engagé aux côtés de l'Opep à limiter sa production pour éviter un déséquilibre du marché,  a affirmé  récemment que la fin de l'accord se ferait uniquement si le marché était rééquilibré.

Dans son dernier rapport, l'Opep a revu en hausse de 0,28 million de barils par jour (mbj) son estimation de la production non-Opep cette année: elle devrait atteindre 59,53 mbj, soit une croissance de 1,66 mbj sur un an.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Convertisseur Devises

Les Plus populaire


UneActusAlgérie-infosContactArticles BenalalfacebookTwitter