Launedalgerie

SI NOS VILLAGES SOCIALISTES ETAIENT A L’IMAGE D’ HUAXI !

Imprimer PDF
Dans le plus petit village de chine  existe le sentier des biens heureux

La chine en générale et en particulier s’est engagée dans une course effrénée et inouïe au capital et à l’enrichissement, l’illustration  à travers un petit exemple  portant sur une petite et minuscule contrée  appelée Huaxi , cette dernière est située géographiquement dans la province du Juangsu  au-dessus de la province de Shanghai. Huaxi était un ancien village perdu  et incognito  c’est  un petit village de la province du Jiangsu (sud-est de la Chine) qui ne différait en rien de milliers d'autres localités chinoises. Cette petite  bourgade  de chine était  peuplée par de pauvres  petits cultivateurs de riz, elle a connu son succès grâce à l’intellection, la sagacité, l’aptitude, la perception et l’illumination de Wu Renbao l’ancien secrétaire général local du parti communiste  du Village de Huaxi. Ce responsable, un érudit exceptionnel  avait  élaboré un plan pour transformer ce qui était une localité rurale pauvre en une communauté riche et moderne. Huaxi s'est proclamé village socialiste modèle.  Le bourg d'Huaxi  est  devenu un village socialiste sans avoir le statut d’une ville, il est devenu le village le plus  petit et le plus riche de Chine sous l’unique valeur la foi et la patience dans le  travail .

HUAXI : c’est le village le plus heureux du monde

Aujourd’hui on parle  de Huaxi, comme étant  le village des millionnaires en Chine ! Cette cité, regroupe 30 000 habitants avec comme caractéristiques:
*Chaque famille est devenue  propriétaire d’une maison, et  de voitures particulières…
*Chaque habitant cumule un capital financier de plus d’un millions de Yuans( 1 Yuan=0,52$) de propriété diverses.
*Tout le système de santé et d’éducation dans le village est gratuit
*La plupart des habitants du village mènent une vie moderne.
* c’est un village communiste socialiste capitaliste  qu’importe l’appellation de l’idéologie politique  l’essentiel ,les gens sont heureux.
Wu Renbao l’artisan de la prospérité de la chine
.
C’est grâce à l’’ancien secrétaire général  local du PC Wu Renbao  qui  avait encouragé et enthousiasmé les habitants du village Huaxi. Ils étaient  encore  de pauvres paysans qui  travaillaient dur et sérieusement pour devenir un modèle pour la chine d’aujourd’hui. C’était durant les années 1970,  que ce regroupement d’agriculteurs ou paysans  ont construit une usine de fer et d’acier  avec le surplus dégagé de  la production du riz, puis une entreprise de tissage avec un taux d’intégration acceptable pour son indépendance  puis ont lancé  des entreprises de matériaux de construction , une économie qui s’élargie et  grossie comme une  boule de neige, et les changements se sont accélérés avec l’adhésion de tous les habitants . C’était aussi une idée qui faisait son chemin  chez nous durant l’époque du feu H. Boumediene après avoir visité la chine en 1974 et avait eu contact avec les concernés du dit village en plein croissance.
Les villages socialistes algériens vidés de leur sève par des  gouvernements incompétents.

Le feu  H. Boumediene  par la voie conceptuelle  de la révolution agraire, il voulait par le biais des  mille villages socialistes avoir mille  villages qui ressemblent  à « HUAXI »  pouvant dans le temps dégager des surplus en agriculture pour mieux financer la petite industrie PME alors que l’état prenait en charge  l’industrie lourde ( industrie industrialisantes)  pour mieux assurer notre indépendance économique .Le langage simple mais codé de feu H. Boumediene voulait instaurer une légitimité par la bonne action ce que Confucius et ses ancêtres,  l’appelaient le « mandat du ciel » c'est-à-dire le bon et saint homme que le peuple attendait .
La vision d’un homme d’état qui savait  apprendre à partir de résultats positifs  de ses visites, des modèles bénéfiques pour le pays .Malheureusement nos intellects de l’époques et  même ceux d’aujourd’hui, nos responsables de tout niveau se sont cantonnés plus vers les bavardages  vides de sens sur le coup d’état  du 19 juin 65 la dictature, au lieu de prendre en considération  de façon positive le redressement du pays.  La politique de H. Boumediene commençait à s’opérer à partir  d’une stratégie de transformation et d’un nouveau modèle  de développement  de création de richesse   culturelle, industrielle, agricole et sociale. H. Boumediene s’attendait à un miracle économique par sa révolution  à trois phases,   d’ailleurs il disait à propos de son  premier plan quadriennal :

«Le pouvoir révolutionnaire a pris plusieurs mesures avant d’entamer l’application du plan quadriennal. Ces mesures concrétisées par les nationalisations ont englobé de nombreux domaines et ont permis au pays de reprendre en main ses propres richesses. Vous n’ignorez point que le plan quadriennal a soulevé de grandes discussions à l’intérieur  du pays qu’a l’extérieur. A l’intérieur du pays certains se sont posés des questions et ont affirmés que la réalisation du plan couterait à l’Algérie 3000 milliards de DA et peut être davantage Nombreux aussi ont été ceux qui soit par manque de foi ou par ignorance des possibilité réelles du pays se sont demandés comment nous procéderions pour réunir les moyens nécessaires à la réalisation de ce plan Bien sur, certains ennemis de la révolution ont même prophétisé la chute du régime faute de n’avoir pu réaliser le plan quadriennal…… l’Algérie est elle à même de le réaliser ses moyens  lui permettent ils de le concrétiser tous les objectifs économiques culturels et sociaux  …..certains ont même affirmé qu’il était pratiquement irréalisable….Une années après à peine l’entrée effective dans la phase de réalisation du plan  alors que tous les accords qui garantissent sa concrétisation ont été honorés ,la situation a changé bien que certains continuent à se poser des questions et à recourir aux menaces chaque fois que notre point de vue s’éloigne du leur, en matière de problème pétrolier…..Aussi affirment ils qu’ils ne nous fourniront plus aucune aide pour réaliser ce plan croyant que le plan quadriennal est fondamentalement lie à leur aide qui n’est au fond qu’une forme de prêts ….La conclusion de cette réunion qui a regroupé les plus importants responsables et dirigeants ( membres du gouvernements et pouvoir révolutionnaire)de l’application de ce plan nous sommes à même d’affirmer que nous avançons d’un pas sur vers la réalisation des objectifs de ce plan l’Algérie est capable de réaliser un nouveau miracle dans le tiers- monde prouvant ainsi qu’ elle est à même grâce à ses potentialités matérielles et humaines propres de s’élever au rang des nations développes et industrielles.

Nous insistons donc une fois pour que chaque responsable à n’importe quel niveau fasse de la réalisation du plan un devoir personnel auquel il doit se consacrer en vue d’en atteindre les objectifs. Nous entamons aujourd’hui le combat pour le développement »   *réunion des cadres des entreprise 12/09/1970. .
H. Boumediene a essayé  lors de son petit parcours de frapper fort l’imagination de ce peuple, il a essayé également de secouer son esprit, de lui insinuer à soulever son âme, par la, il voulait donner aux algériens le sens du devoir et des valeurs comme le travail, le mérite, le dévouement afin que ce peuple soit en mesure de prendre en main sa destiné pour garantir sa prospérité à partir d’un devoir civilisateur.

Malheureusement l’interprétation erronée  de cette noble politique de H. Boumediene réaliste et pragmatique a été ridiculisée par ceux   qui ne croyaient pas au bonheur des travailleurs, des ouvriers, des femmes et des étudiants ( forces vives de la nation), la suite de la marche du pays a été  détournée de ses objectifs par des apprentis sorciers qui ont clochardisé les forces vives du pays, et ont détruit l’outil de production existant, et préférant  faire vivre le peuple  avec des idéologies vaines pour que les prédateurs amassent tous les biens publics matériels et financiers  .  De faux intellectuels, des maraudeurs et des radoteurs  déguisés en petits bourgeois intellects  préférant le fromage  « gruyère »  « made in importation » que la fabrique du « gruyère » pour ne citer que ce cas( prototype)  .La remise en cause de tous les acquis sociaux  et même la préservation des garantis de salariales  que les travailleurs vont payer tres  chers. L’Algérie ruinée  est  actuellement maintenue artificiellement  en vie grâce à la sonde des hydrocarbures servant plus à bassiner nos panses, la pauvreté avance au rythme de la désertification, avant il  y avait le barrage vert  de la jeunesse algérienne pour stopper  le désert c’était pour faire une foret forestière ( industrie du bois) une transsaharienne  qui ferait des ports algériens les poumons de l’Afrique etc… Aujourd’hui nous avons brulé ce barrage vert pour mourir dans le désert qui nous attend. La précarité se généralise dans touts les domaines sans savoir ce que l on devrait faire par manque d’intelligence.
La succession de MAO était prometteuse, la notre était ruineuse
Par contre, la chine  a été prise en main par un Deng Xiaoping  le forgeron de la révolution culturelle, suite à la disparition de Mao. Deng Xiaoping  avait annoncé: dans un large et grand programme économique et social, enrichissez-vous ! Et les habitants de Huaxi se sont exécutés. Lors de l’année de l’ouverture économique de la chine en 1978  selon les statistiques (  source Wikipedia)de la production agricole et industrielle  de ce village elle était de l’ordre de 1,05 million de Yuan et en 2009 elle avait atteint 22 milliards de Yuan soit une augmentation de 220% …..: les produits de la cité ou plutôt du village socialiste sont exportés partout dans le monde. Pour son économie : le village socialiste  réalise une croissance de 20% par an depuis plus de 20ans avec un chiffre d’affaires de 400 milliards  en 2006(chiffres de Wikipedia).
Wu Renbao  secrétaire du PC local était un  magicien de la politique d’ouverture économique de la Chine, puisqu’il a réussi à transformer une société minuscule  rurale et agricole en une cité industrialisée et moderne. D’autres villages voisins  se sont joints au modèle de Huaxi, dans le cadre d’un regroupement des capacités économiques des villages chinois. Et si et encore si  nos villages socialistes avaient emprunté cette voie salutaire ?
Personne n’y avait pensé, n’y cru, alors que H. Boumediene avait sa petite idée cachée dans le fond de ses discours, mais nos prétentieux  intellects voyaient plus de mal   du  coté de la personnalisation du pouvoir !,
LE MIRACLE ÉCONOMIQUE
.
Dans cette citée chinoise, les chiffres sont surprenants même miraculeux : toutes les personnes actives (paysans en majorité) perçoivent des salaires et des primes, selon leur rendement au travail. Elles dépensent le tiers et investissent le reste dans les activités  nécessaires et utiles de la cité. Chaque personne travaille dur et les gains générés ne peuvent pas se vendre (condition première acceptée par tous les membres de la cité) si elles quittent le village. Par conséquent tout le monde reste et travaille dur pour le bien de tout le monde y compris eux. Tous les habitants sont  devenus par la suite des actionnaires des  grandes sociétés et   dirigent des complexes industriels géants et des 60 moyennes entreprises dépassent les 30 milliards yuans en capital( 1 yuan= 0,152$) ( référence Wikipedia)..
Cette citée est reliée actuellement à un réseau d’autoroutes et de trains à grande vitesse et a son propre aéroport international (voir images fabuleuses sur internet) ,
.

LE COMMUNISTE DES RICHES, UNE SOCIÉTÉ SOLIDAIRE QUI S’ENRICHIT !
.

Les économistes  Chinois appellent ce système de gestion économique unique  «  le développement en spirale » et le comparent à une « boule de neige » qui s’agrandit aussi vite qu’elle avance. C’est un  système très efficace appliqué par les habitants de Huaxi, et les habitants en sont  très fiers, pour eux ( gouvernants) un chat ;qu’il soit noir ou blanc qu’importe  la couleur du moment qu’il attrape la souris la finalité compte beaucoup dans l’esprit chinois.
Tout le monde travaille très dur un règlement instauré dans la cité ou village : à 22h00, toutes les lumières de la ville s’éteignent pour permettre à la population de dormir paisiblement.les travailleurs travaillent sans répit et aisément   7/7 jours  et 10heures par jour. Le travail  est pour eux est une valeur sacrée.
,
LE SUCCES DE  LA PETITE CITE « HUAXI »

Ce village est considéré comme une des plus grandes histoires à succès de Chine c’est un exemple performant  à suivre, Ah ! S’il était suivit par  le peu de nos villages socialistes existants, nous serions autrement culturellement et économiquement  seulement nous étions confinés en train de philosopher  sur la couleur du chat. Un modèle de vie où tous ses habitants vivent dans des villas avec voitures possédant des comptes en banques plein à craquer et avec des frais de santé et d’éducation gratuits et de meilleurs qualités.
Ce village est maintenant devenu par la force des choses, une attraction touristique et plusieurs  millions de chinois  et étrangers visitent ce paradis, pour s’inspirer…du modèle de  la réussite en Chine.

Aujourd'hui, Huaxi compte 35.000 habitants et plus personne ne se permet de le qualifier  de village, mais, officiellement, le statut de ville ne lui a toujours pas été attribué. Il reste toujours le village le plus riche de Chine.
C'est le seul village au monde à s'être doté d'un gratte-ciel, le « Longxi International Hôtel », qui fait 328 mètres, soit 4 mètres de plus que la tour Eiffel. Il s'est offert un parc de monuments mondiaux en miniature avec notamment l'Arc de triomphe de Paris, l'Opéra de Sydney ou un tronçon de la Grande muraille de Chine,  une nouvelle culture touristique  magnétisante.

Huaxi dispose  actuellement d'un service de taxis aériens dont les hélicoptères vous déposeront dans les villes voisines en moins de dix minutes. Un village socialiste  qui défit toutes les conceptions du capitalisme et même son esprit de profit.   
Huaxi porte la fière appellation de «ville de millionnaires» et est considéré comme le symbole du triomphe des idées communistes en Chine.
La ville doit son succès au défunt secrétaire général du comité local du PC chinois, Wu Renbao, qui réussit à convaincre les responsables de Pékin que le village pouvait offrir un exemple de la victoire du communisme. En 1994, Wu Renbao monta une société qui était propriétaire de toutes les entreprises locales et dont les actionnaires étaient les villageois les nouveaux fils des paysans. À la fin des années 1990, ce conglomérat fut introduit en bourse et le village commença son ascension fulgurante (source Wikipedia).
La débâcle de la succession de H. Boumediene
La révolution du feu .H Boumediene pouvait par son pragmatisme arriver   à l’objectif qui a été fixé à l’époque et même les villages socialistes pouvaient dans le temps se conformer à la culture d’Huaxi . Maintenant ceux qui depuis 1980 ne fond que rependre  des toxines du réformisme   croyant avec,  ils vont  pouvoir procurer une certaine prospérité durable  dans le cadre des conditions de vie par un mode et une culture de paresse et de tbizniss( spéculation) au profit des prédateurs .la crise est devenue mortelle pour ce type de système  ou de capitalisme de Bazard fait ses ravages de misère.
La santé  est en déficit les hôpitaux agonisent, les prix des biens de première nécessité s’envolent, le stress hantent les algériens, le jeune algérien n’a ni la formation requise, ni le boulot, ni le lot de terrain, ni le logement, ne pourra jamais faire un foyer, sauve qui peut par mer de préférence, l’école se clochardise, la violence et l’insécurité  s’installent   pour toujours la saleté, la corruption, le mensonge, l’hypocrisie, le passe droit, le piston  font le quotidien des algériens.   Alors si nos villages ressemblaient à Huaxi nous nous ne serions pas dans cet état dévalorisant. Il fallait y croire et y faire sinon  croire à la rente petroliere qui nous a rapetissé devant les tout petits.
BENALLAL MOHAMED


.
.


.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Convertisseur Devises

Les Plus populaire


UneActusAlgérie-infosContactArticles BenalalfacebookTwitter