Launedalgerie

Sonatrach règle à l’amiable son litige avec Saipem et récupère 200 M de dollars

Imprimer PDF
Le groupe italien d’ingénierie et d’exploration pétrolière Saipem s’est engagé à verser à la Sonatrach 200 millions de dollars de compensations, au titre d’un accord à l’amiable qui met fin à un litige qui dure depuis 2014.

L’accord signé, mercredi à Alger, par les PDG des deux compagnies, Abdelmoumen Ould Kaddour pour la Sonatrach et Stefano Cao pour Saipem, intervient après 18 mois de dures négociations.

"Nous avons réalisé des projets avec Saipem. Lorsqu'ils ont été achevés, il y a eu des litiges avec nos partenaires italiens. Il y a eu beaucoup de réclamations de leur part. Des négociations dures et lourdes ont été menées durant 18 mois pour pouvoir trouver une solution. Puis la sagesse a prévalu pour régler ce problème et parvenir à cet accord", a expliqué M. Ould Kaddour à la presse en marge de la cérémonie de signature de l'accord.

De son côté, le PDG de Saipem a qualifié cet accord d'"historique" ajoutant que le partenariat de son groupe avec Sonatrach a "un grand avenir commun".

Le litige portait sur 4 contrats :

- Un contrat de réalisation d'une usine de liquéfaction de gaz à Arzew (train GNL3Z) ;

- Un contrat de réalisation de trois trains de GPL, d'une unité de séparation d'huile (LDHP) et des installations de production de condensats à Hassi Messaoud ;

- Un contrat de réalisation de l'oléoduc GPL LZ2 24 (ligne et station) à Hassi R'mel ;

- Un contrat de réalisation d'une unité de production gazière et pétrolière sur le champ Menzel Ledjmet pour le compte de l'association Sonatrach/FCP (First Calagary Pétroleum, Canada).

Pour rappel, Saipem a déposé une demande d’arbitrage auprès de la Cour internationale d'arbitrage de la Chambre de commerce internationale, réclamant 170 millions d’euros de frais supplémentaires dans l’exécution du contrat de réalisation de l’usine de Hassi Messaoud.

Cette demande à été débouté par la Cour internationale d’arbitrage, qui a ordonné, en décembre 2017, au Groupe Saipem de verser 135 millions de dollars d’indemnités à Sonatrach pour négligence grave dans l’exécution dudit contrat, conclu en novembre 2008.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Convertisseur Devises

Les Plus populaire


UneActusAlgérie-infosContactArticles BenalalfacebookTwitter