Launedalgerie

"581 enseignants radiés et nous sommes en train d’envoyer les 2es mises en demeure"

Imprimer PDF
La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a indiqué jeudi, à Alger, que «Jusque-là, 581 enseignants ont été radiés et nous sommes en train d’envoyer les 2es mises en demeure au reste des enseignants qui sont en situation d’abandon de poste, après que nous leur ayons communiqué par voie d’huissier l’arrêt de justice, décrétant illégale cette grève», a t-elle affirmé.
A propos du taux de suivi de la grève, la ministre a indiqué que celui-ci est «faible», précisant qu’«il était à 5,82%, le 30 janvier 2018, il est aujourd’hui de 4,51%». «Ceci dit, a-t-elle souligné, même si le taux était de 1%, cela nous interpellerait, car cela voudrait dire que quelque part, il y a des élèves qui sont privés d’enseignement et cela porte atteinte au principe d’équité qui est au cœur de la politique éducative nationale». «Nous assumons pleinement nos responsabilités, celles, en premier lieu, de préserver le droit à l’éducation de nos enfants. Notre position a été confortée par la justice, qui a statué et a qualifié d’illégal le mouvement déclenché par le syndicat (Cnapeste). La règle de droit et les arrêts de justice doivent être respectés», a-t-elle indiqué, en outre.
Dressant un bilan des grèves qui secouent le secteur, de manière récurrente et cyclique depuis des années, elle a indiqué que «les analyses faites au niveau du ministère ont révélé que sur une dizaine d’années, équivalentes à la durée de vie d’une cohorte d’élèves, deux années d’apprentissages ont jusque-là été perdues. Il s’agit aujourd’hui d’arrêter une telle érosion des apprentissages».
«Toutes les mesures ont été prises tant au niveau pédagogique par l’adaptation des emplois du temps, la révision des progressions pour mieux réguler les programmes d’enseignement en fonction du temps perdu, le suivi des remplaçants dans la classe et leur accompagnement par la formation dans le cadre de regroupements, mobilisation de certains retraités», a-t-elle expliqué. Il est prévu également «la mise à disposition de la plateforme didactique de l’ONEFD qui contient un nombre considérable de cours, d’exercices, de corrigés qu’administratif, par le remplacement des grévistes à travers deux procédures, à savoir le recours à la plateforme de recrutement qui contient un vivier de candidats potentiels à l’enseignement, qui, pour rappel, ont été tous admis au concours de recrutement organisé par le ministère, et la suppléance en tant que de besoin», a ajouté la ministre.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Convertisseur Devises

Les Plus populaire


UneActusAlgérie-infosContactArticles BenalalfacebookTwitter